planification

REER

1. Un REER, est-ce que ça vaut la peine?

Si vous avez un revenu admissible, tel un salaire, vous baissez votre revenu imposable en contribuant à votre REER, autrement dit, vous sauvez de l'argent. Le REER est particulièrement avantageux si, au moment de la cotisation, votre taux marginal d'imposition est plus élevé qu'au moment du retrait.

2. REER ou CELI?

REER et CELI sont deux régimes d'épargne qui sont à la fois différents et complémentaires. En ce sens, aucun n'est supérieur à l'autre. Ce que vous déposez dans votre CELI est de l’argent net d’impôt. Ce que vous retirez est libre d'impôt. Ce que vous déposez dans votre REER réduit votre revenu imposable. Cela étant dit, les montants déposés dans le REER incluent l’impôt que vous aurez dû payer si vous ne les avez pas mis dans le REER. Dans des termes plus clairs, c’est comme si vous différer ces revenus et vous voulez les gagner le jour vous décider de les encaisser. Une fois vous retirez des sommes de votre REER, ces sommes seront considérées comme des revenus et seront par conséquent imposables.

3. REER, pourquoi faire?

Le REER est utile pendant la retraite, c’est un revenu imposable. Le REER peut aussi servir à l'achat d'une première propriété. Dans le cas d'une première propriété, le Régime d'accession à la propriété vous permets vous ainsi que votre conjointe d’aller chercher de vos REER jusqu'à 25 000 $ chacun, pour un total de 50 000 $ par couple; Le remboursement des montants retirés doit alors se faire sur un maximum de 15 ans.

4. Jusqu’à quand puis-je contribuer dans le REER?

Le 31 décembre de l'année où vous atteignez 71 ans est la date limite à laquelle vous pouvez verser des cotisations à vos REER, » indique-t-on sur le site de l'Agence de Revenu du Canada. Après cette date, il est possible de cotiser cependant au REER de votre époux ou conjoint de fait, si vous le désirez. Cependant, ce dernier doit également être âgé de 71 ans ou moins à la fin de l'année où les cotisations sont versées.

5. Quel est le montant maximal pouvant être déposé?

Pour connaitre le montant maximal des contributions que vous pouvez cotiser, pour une année quelconque, il faut se référer à l’avis de cotisation fédéral de l’année précédente

6. Que se passe-t-il si je ne cotise pas pour une année?

Vos droits de cotisation inutilisés s'accumulent d'année en année. Vous pourrez donc vous en prévaloir au cours des années qui suivront.

7. Que se passe-t-il avec un REER en cas de décès?

Le REER du défunt sera versé aux rentiers après avoir été pleinement imposé. Il est aussi possible de « rouler » le REER au conjoint de fait en cas de décès. Cependant, ceci devra avoir été inscrit préalablement dans un testament notarié.

8. REER et prestations familiales

Cotiser dans les REER diminuera votre revenu imposable et par conséquent vos prestations familiales peuvent augmenter

9. Gare à l'argent bloqué!

Méfiez-vous : l'argent que vous comptez retirer de votre REER est peut-être bloqué dans des placements à long terme. Vérifiez donc si vos placements sont suffisamment flexibles pour pouvoir retirer l'argent souhaité.

10. Les fonds de travailleurs

Si vous possédez des actions de fonds de travailleurs, vous devez puiser dans vos autres placements de REER avant de pouvoir les utiliser.

11. Pas de réductions d'impôt supplémentaires...

En remboursant votre REER des montants retirés pour le RAP, vous ne bénéficiez pas de réductions d'impôt comme c'est le cas quand vous contribuez régulièrement à votre REER.

12. Et pas de diminution de vos cotisations

Vos remboursements ne constituent pas non plus de nouvelles cotisations au REER. Vous ne diminuez donc pas vos droits à cotisations quand vous remboursez votre RAP.

MEA Proloader